La frange

The bangs

real life

Les * mentionnent des liens affiliés | The * are affiliated links

C’est souvent comme aujourd’hui que l’envie arrive d’un coup: je vois une superbe fille qui porte une frange qui lui donne cet air super sexy, feminine & complètement waow. Et à chaque fois je suis sur le point d’aller chercher mes ciseaux pour reproduire la même chose sur moi. Souvent, je ne réfléchis pas avant l’acte irréfléchi. Et souvent je lutte pendant des mois pour m’en débarrasser ou du moins réparer le désastre. La dernière fois, je l’ai portée pendant trois ans (si mes souvenirs sont bons) et puis un jour, j’ai décidé que si je l’aimais tant, c’est parce qu’elle cachait qui j’étais vraiment et je ne voulais plus me cacher derrière ma frange.

Aujourd’hui, j’ai encore vu une superbe femme, super féminine avec une frange qui lui donnait cet air un peu mystérieux mais complètement sexy (et non, je ne parle pas de Dakota Johnson). Bref, encore une fois, je me suis imaginée avec une frange. La frange me va bien. J’aime avoir une frange. Mais sérieux ? C’est quoi notre problème à nous les femmes, avec la frange ? Pourquoi a t-elle ce pouvoir en elle de nous faire autant envie ? Je pense qu’il faudrait interviewer Fred Birault (Cut by Fred) à ce sujet !

Il est de notoriété qu’une nouvelle coupe est toujours synonyme de nouvelle vie. Est-ce que vouloir se couper la frange insinue un subtil changement dans notre vie ? Quelque chose qui a changé en nous mais dont seul notre inconscient est réellement conscient ? Ou alors est-ce un moyen utilisé par notre être pour nous dire qu’il faut justement changer quelque chose et que ce quelque chose peut être une subtile frange ? Je ne sais pas.

Vous en pensez quoi, vous ? Frange, pas frange ? Frange, plus jamais de la vie ?

Today, I came across with a beautiful girl with bangs. She was stunning and yet with a simple look but she felt so confident and mysterious. And every time I see a beautiful woman with bangs, I just can’t stop wanting to have them back. It often appears that I strongly desire to take right away my scissors and cut my hair. And often it figures out that I love the result but sometimes I don’t really think about it and it ends in a small disaster that I try to hide weeks after weeks.
That happens when you don’t go to a hairdresser though !

But last time I wore bangs (and for more than 3 years) one day I decided to say goodbye to them (even if I knew how much I liked it). And the reason why was because the whole time I was just hiding behind them. I wasn’t me and I needed to grow up and find myself instead of trying to be someone else with bangs.

Right now, I guess I am ready to wear them again. I like bangs and bangs likes me. But seriously, what’s our problem with hair and specially with bangs ? Why the hell do we need to create this desire in us of having bangs ? I think this subject needs to be cleared and the best person to answer that could be Fred Birault from Cut by Fred !

It is known that a new haircut is always synonymous of new life. But does having bangs insinuate a subtil change in our life ? Like if something had changed in us but we are stil not aware of and it’s our unconsciousness that is talking. Or maybe it’s ourself trying to tell us something by wanting us to have bangs ? I don’t know.

What are your thoughts about that ? Do you like bangs? Do you wear bangs or not at all ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+Pin on Pinterestshare on TumblrTweet about this on TwitterShare on Facebook
Posted by

Je suis une exploratrice hors-pair de tous ces petits détails qui font la beauté de ce monde.

Let's talk!

  1. Frange ! 🙂
    (je l’ai aimé, je l’ai détesté, mais je ne suis pas prête de la lâcher !)

  2. Tu sais qu’il existe des fausses franges. Ca peut éviter une drame capillaire et revenir à la raison. Ou être totalement conquise et céder à l’appel des ciseaux. C’est bientôt carnaval 😀

  3. La coiffure chez moi, c’est un vaste sujet !!! J’ai des cheveux en pagaille et super fins donc bonjour le raplapla 🙁
    En plus, j’ai un grand front que je dois planquer avec une mèche mais j’ai horreur des cheveux dans les yeux. Quant à une frange, je doute que ça me rende sexy 😉 (bon, il faut dire que ça remonte à l’adolescence). Et pour finir, chute des cheveux suite à mon accouchement !!! Bref, en ce moment je me pose la question d’une nouvelle coupe (effectivement ça correspond à un grand changement dans ma vie <3), mais laquelle ??? Je vais peut-être réfléchir à cette histoire de frange …

    • Peut-être qu’il est temps de pousser les portes d’un styliste qui saura trouver la coupe qui te va le mieux. Je pense que ça ne peut pas être pire car les visagistes sont souvent doués pour ça !

  4. Et comme tu l’expliques, ne serait-ce pas une conséquence du marketing 50 shades, cette soudaine envie ? Imagine si ça devient à la MODE???

Leave a Reply


Antispam : *