Trouver un appartement à Boston

Boston & co, resortland

Les * mentionnent des liens affiliés | The * are affiliated links

Boston

Troisième fois que je me retrouve confrontée à cette situation en un an, je crois que je commence à savoir ce qu’il en retourne pour trouver un appartement à Boston.
Boston fait partie des quatre villes les plus chères où vivre aux Etats-Unis avec Hawaï, San Francisco et New York.

On pourrait croire que c’est compliqué mais en fait c’est très simple pour peu que tu aies le budget et que tu ne sois pas difficile.
Si comme moi, tu sais exactement ce que tu veux et ce que tu ne veux pas, que tu as jeté ton dévolu sur un quartier précis, ça commence à devenir un peu plus chiant.

Voici la liste des choses à savoir pour faciliter la recherche d’appartement à Boston & Co:

♦ Les loyers sont chers, très chers: (environ) $2200 pour un one bedroom, $3300 pour un two bedrooms, $4000 pour un two bedrooms/two bathrooms.

♦ A moins de tomber sur un propriétaire qui n’a pas de contrat avec un agent immobilier, il y aura toujours une commission à payer, c’est le broker fee. Et le broker fee est l’équivalent d’un mois de loyer.

♦ Au broker fee, s’ajoute la caution, d’un mois de loyer aussi. C’est ce qu’ils appellent le deposit rent. Souvent, il faut aussi rajouter un last month ainsi que le first month.

♦ Il n’y a pas de bonne affaire. Je le répète: IL N’Y A PAS DE BONNE AFFAIRE.
Le marché immobilier bostonien est très bien rodé, si le prix est beaucoup moins cher que la moyenne, c’est qu’il y a un truc qui cloche quelque part.

♦ La meilleure période pour louer c’est pendant le creux hivernal (novembre-décembre-janvier). La pire période est à partir du mois de juillet jusqu’en septembre. Entre les deux, les prix ne sont pas moins chers mais la concurrence est moins rude. Il faut garder en tête qu’il y a pas moins de 35 établissements universitaires à Boston, les appartements partent très vite entre deux années scolaires.

♦ Le Massachusetts n’oblige pas les propriétaires à fournir les appartements en appareils électroménagers. Par contre s’ils le font, ils doivent les maintenir en état.
On peut croire que c’est génial comme mesure car la plupart des appart ont tous une cuisine bien meublée or, si comme moi, tu aimes bien choisir tes appareils, tu retrouveras la même gazinière bas de gamme dans tous les appartements que tu visiteras. Et tu peux me croire, vivre pendant un an avec deux fours de merde, (dans deux appartements différents) c’est hyper frustrant.

♦ 90% des fois, les animaux sont soumis à un loyer. Il faut compter $50/mois par chat, $100 par chien, $15 pour les rongeurs. Il y a souvent des restrictions au niveau du poids, de la race et le nombre limité à deux animaux par foyer.

♦ Très souvent, il est clairement stipulé dans les annonces que les animaux ne sont pas acceptés. Les fois où ce n’est pas le cas, les appartements sont vraiment pas top top, voire vieillots et mal entretenus.

♦ Un truc que je trouve chouette: les buanderies dans les sous-sols, sauf quand lesdits sous-sols font vachement peur et que les machines sont payantes comme dans les laveries (dans ce cas-là, il vaut mieux demander à visiter avoir d’avoir la mauvaise surprise une fois installés).

♦ Que l’on souhaite vivre à Boston, Cambridge, Harvard ou Somerville, les prix sont kif-kif pour la simple et bonne raison que l’implantation de grandes compagnies telles que Google, Amazon, Microsoft, Akamai ont apporté avec elles des centaines de familles aisées qui ont complètement chamboulé le marché immobilier.

Le truc cool:

♦ On peut réserver un appartement bien avant l’aménagement. Pour cela, on verse des arrhes d’une valeur de $500 environ sans payer les jours où l’appartement reste inhabité. Les arrhes sont déduites lors du premier loyer.
En cas de désistement, certains agents immobiliers rendent les arrhes, mais ce n’est pas le cas pour tous les appartements.

Les exceptions:

♦ Les immeubles dits de luxe où l’on trouve concierge, piscine, salle de gym et autres : souvent, il n’y aura pas de broker fee à payer. Les loyers ne sont pas forcément plus chers.
Faire gaffe: ils ont tendance à faire plein d’offres (mois de loyers offerts, cartes cadeaux de $250, etc.) qu’il faudra rembourser totalement en cas de départ avant la fin du bail.

Derniers conseils :

♦ Plutôt que d’écumer les nombreuses annonces sur Craigslist, je te recommande padmapper qui recense les annonces immobilières (publiées sur Craisglist) sur un plan de la ville.
Super pratique, on peut même ajouter les lignes de métro dans la fenêtre des options !

♦ Prendre directement contact avec un realtor est la meilleure chose à faire.

♦ Il vaut mieux avoir les papiers suivants pour faciliter les transactions, en plus d’un compte en banque américain : numéro de sécurité sociale + papiers d’identités + un chéquier américain + un certificat d’embauche.

Bon courage et bonne chance !

English translation coming soon

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+Pin on Pinterestshare on TumblrTweet about this on TwitterShare on Facebook
Posted by

Je suis une exploratrice hors-pair de tous ces petits détails qui font la beauté de ce monde.

Let's talk!

  1. Merci pour toutes ces précisions ! Je me permets une petite question indiscrète : pourquoi déménagez-vous aussi souvent ?

    • On a choisi le premier à la va-vite et il s’est avéré être super méga bruyant. De plus le quartier était super mal desservi par les transports en commun. Ensuite, on avait calculé que ça nous revenait moins cher de changer deux fois d’appart plutôt que de rembourser $7000 à building management pour rupture de bail. Voilà 😉

  2. Et bah dis donc c’est pas évident ! Bon j’imagine que c’est le lot des grandes villes comme en France, mais le coup des loyers et le nombre limité d’animaux (sans parler du poids)… D’ailleurs en parlant de ça j’ai vu dernièrement que les furets sont bannis de New York, ça élimine donc une destination lol!

    • Le plus impressionnant est l’inflation des loyers + $800 en seulement quelques mois ! Fou fou fou !

  3. Wah, 100 $ par mois pour le chien ! Je trouve que c’est un tantinet exagéré (1200 $/ an!!) … tant qu’à faire il pourraient faire un tarif à l’occupant comme au camping ! Sur les locations j’aime bien la France où une fois que ton dossier est OK on te laisse vivre sans t’embêter sur tes animaux.

    • Oui concernant les animaux, c’est juste du n’importe quoi ! Sans aucune justification qui plus est .. C’est très démoralisant aussi 🙁

Leave a Reply


Antispam : *