Comment fais-tu pour t’endormir ?

How do you fall asleep ?

real life

Les * mentionnent des liens affiliés | The * are affiliated links

dormir (c) CG www.hejyou.be

C’est une question sérieuse que je me pose à peu près toutes les nuits. Comment fais-tu pour t’endormir ? Est-ce que tu penses à des choses heureuses ? Est-ce que tu revisites ta journée ? Comptes-tu les moutons ? Tombes-tu, comme une mouche (?), dans les bras de Morphée ? Écoutes-tu la radio ? Des zigouillis d’oiseaux? Te fais-tu bercer par des sons de locomotive, de rivières ou de ventilateur ? Peut-être préfères-tu laisser la télé allumée et sombrer entre deux chroniques littéraires …

S’il te plaît, raconte-moi. Raconte-moi des histoires, fais-moi rêver un peu, beaucoup, à la folie. Raconte-moi des histoires à dormir debout ou à dormir tout-court.

Je rêve de pouvoir retrouver cette insouciance qui, jadis, faisait partie de mes nuits. Je rêve de pouvoir m’endormir trois secondes après avoir déposé ma tête sur mon oreiller, tout comme Cyp. Je rêve de ne plus être torturée par les questionnements sans fin de mon cerveau qui, décidément, a bien du mal, lui aussi, à lâcher prise. Je rêve de ne plus avoir à partager ma vie avec des pilules bleues, rondes ou hypnotiques. Je rêve de faire des nuits blanches seulement si je l’ai décidé et je rêve surtout de vivre le jour et dormir la nuit.

Alors, dis-moi, comment fais-tu pour t’endormir ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+Pin on Pinterestshare on TumblrTweet about this on TwitterShare on Facebook
Posted by

Je suis une exploratrice hors-pair de tous ces petits détails qui font la beauté de ce monde.

Let's talk!

  1. Emmanuelle

    J’écoute la fontaine en dessous de ma fenêtre… Désolée ça t’aide pas !

  2. Je trouve le commentaire de Mnemosune très très intéressant et pas du tout débile ! Le soir, pour bien s’endormir, ce qu’il faut en effet, c’est se concentrer sur le positif, s’apaiser. Et le fait de contrôler sa respiration permet d’une part, de se détendre et d’autre part, de se focaliser sur quelque chose d’apaisant 🙂 La lecture, les huiles essentielles, écrire dans un carnet, tout ça c’est super ! Et aussi, chose difficile mais très efficace que je pratique aussi parfois quand le cerveau s’emballe : dire STOP. Se forcer à faire le vide. Ce que je fais parfois pour vider mon esprit, j’imagine la mer, une plage, vide. J’imagine les vagues aller et venir…et bien souvent, je m’endors 🙂

  3. Difficile question. J’ai moi-même toujours eu beaucoup de mal à m’endormir, donc je ne pense pas avoir de solution miracle pour cela.

    Pour commencer, j’ai tout un rituel avant d’aller me coucher. Déjà, il faut au moins que je prenne une douche tous les soirs, avant d’aller me coucher, voir un bain. C’est mon moment de la détente de la journée. J’y traine en général longtemps. Si bain, c’est aussi l’occasion de lire un peu, ou de suivre les news/blogs sur mon smartphone (j’ai un smartphone waterproof, ce qui lui a sauvé la vie quelques fois). Puis en sortant du bain, je fini ma toilette (brossage de dents, crêmes, etc.). Après tout cela seulement suis-je prête à passer au lit.

    Là, il faut encore que je vérifie que j’ai tout ce qu’il me faut sur ma table de nuit. Réveille à l’heure, check. Masque pour les yeux, check (j’habite en plein centre ville, avec des lumières de partout, le soleil se lève tôt chez moi, et mes rideaux ne sont pas des plus hermétiques), bouteille d’eau, check (je me réveille là nuit, et le problème de l’endormissement peut se poser plusieurs fois par nuit pour moi. Et il n’y a rien de pire que de se lever pour aller chercher un verre d’eau à la cuisine. Là, je peux être sure que jamais je ne me rendormirais. Avec la bouteille sur la table de nuit, je peux éviter de me réveiller totalement, ce qui aide déjà un peu).

    Maintenant, je peux essayer de dormir. Le plus efficace pour me vider l’esprit, j’ai trouvé, est de me raconter des histoires. Il faut parfois au début une petite discipline de pensée afin de ne pas sans cesse ressasser ses problèmes, et le fait de créer une histoire m’aide énormément pour cela. Ca n’a pas besoin d’être une histoire fantastique, elles sont souvent très nulles (je ne prétendrai jamais être romancière), mais elle me suffisent. C’est souvent inspiré de mes dernières lectures, voir de certains évènements. La tonalité peut changer en fonction de mon humeur. Non seulement ça me permet de me vider l’esprit, mais aussi de faire un peu catharsis. Et je m’endors ainsi, petit à petit, avec mes aventures imaginaires en tête, un peu comme un enfant bercé par les histoires racontées par ses parents.

    Et pour revenir sur le commentaire précédent, je vais moi-même sur mes 30 ans, et j’ai aussi toujours mes doudous avec moi dans mon lit. Ils sont toujours-là au cas où.

  4. (Bon je pense que je vais avoir l’air complètement débile en disant ça, mais tant pis, je réponds à la question)
    Pour m’endormir, je focalise sur ma respiration et je compte les temps d’inspir et d’expir. 4 temps pour chaque à peu près (aka, cohérence cardiaque).
    Si j’ai quelque chose qui me vient en tête, je pense “plus tard, je respire et je m’endors, je suis tranquille” et ça s’en va, et je continue mes comptes.
    Et avant de me coucher, j’ai un petit rituel bien précis : brosser les dents, une partie de Candy Crush, noter dans mon carnet tous mes petits bonheurs, lire quelques pages d’un roman, parfois je diffuse un peu d’huile essentielle de lavande. Et après j’éteins la lumière, je fais un câlin à Totue (ma tortue en peluche, mon doudou quoi) et après ça, je commence à compter et à respirer calmement (et souvent je tiens une des pattes de Totue, toujours la même, parce que ça m’apaise) (et si vraiment je suis angoissée, je la prends dans mes bras).
    Cohérence cardiaque et doudou donc, et même si j’ai 30 ans j’assume complètement les deux volets parce que ça me permet de bien dormir la plupart du temps.

Leave a Reply


Antispam : *